PRATIQUE PERSONNELLE DU TEST DE QI

La Psychologue Martine CLEMENTEL s’est spécialisée dans la reconnaissance de la Précocité intellectuelle  (haut potentiel)  chez les ENFANTS et les ADULTES.man

Elle utilise les tests de Q.I : le W.I.S.C pour les enfants et la W.A.I.S pour les Adultes.

Elle a pris le parti de ne pas faire passer le test de QI avant l'âge de 6 ans.

Elle s'explique sur ce point dans l'article présenté sur ce site "Controverse sur la passation du test de QI avant 6 ans".

Plus de 20 années d’expérience de bilans d’efficience intellectuelle, la confortent dans sa pratique  personnelle et caractérisée, aux 4 étapes du test :

1 – elle attache une importance capitale  à une consultation préalable au test. Celle-ci est une consultation pleine et entière qui va jouer un rôle déterminant à toutes les étapes du test,  de la passation du test,  à sa correction et à l’interprétation des résultats.

 2 -  Elle convient de modalités de passation adaptées à la personnalité originale et au fonctionnement cognitif très particulier à la précocité intellectuelle. (voir conditions de passation spécifiques à la précocité intellectuelle).

garçonL’ objectif de la Psychologue est que l’enfant ou l’Adulte puisse se sentir libre dans sa capacité de réflexion et heureux de passer ce test,  afin d’en donner le meilleur de lui-même : ce test reflètera ainsi, le plus fidèlement possible, son profil  cognitif bien particulier.

3 –  sur la correction du test : la Psychologue cote les réponses avec nuance et non de façon automatique ou standardisée :

 En effet, le raisonnement de l’enfant intellectuellement précoce., dit-elle, outrepasse souvent le cadre des attentes de l’interlocuteur et sa teneur sémantique doit compter dans la validation : ce ne sont pas des réponses « à coté » mais plus exactes et précises qu’on ne saurait l’espérer, ajoute-t-elle.

4 -  la Psychologue  donne interprétation clinique des résultats qui prend en compte l’anamnèse, au travers de la consultation préalable au test, ses observations lors de la passation et l’aspect qualitatif des réponses.brother

Dans ses conclusions elle n’hésite pas à s’engager personnellement auprès des Instances Académiques et le Corps Enseignant pour conseiller par exemple l’anticipation ou non de classe,  les activités pédagogiques susceptibles de  valoriser le potentiel, un programme renforcé dans tel ou tel domaine, propre au profil intellectuel dégagé…

Elle  communique volontiers avec les enseignants qui le souhaitent sur cette question.

Elle assure un accompagnement si nécessaire, tant pour les enfants que pour les adultes qui le souhaitent.

 Aussi, la Psychologue est  en capacité d’affirmer que la précocité intellectuelle de ceux qui en sont touchés,  n’est pas toujours compatible avec les critères de tout test en général, y compris avec le test du Q.I censé les identifier.

Malgré les avancées scientifiques des neurosciences qui font écho à celles de l’intelligence artificielle, la précocité intellectuelle n’a pas fini de nous surprendre et de nous dévoiler sa complexité pense-t-elle…fillette tourm

En réalité, on ne peut aussi aisément  « mettre en équation la précocité intellectuelle » au moyen de tests.

Cependant il n’est pas impossible de l’approcher.

La précocité intellectuelle existe, c’est une réalité et il nous faut rester circonspects et flexibles dans notre capacité à l’évaluer (voir conditions de passation spécifiques à la précocité intellectuelle).

 
     
 

Chaque personne est unique. Pour en savoir +

N'hésitez pas à appeler la Psychologue Martine CLEMENTEL

04 67 72 99 98

 

Retour à l'accueil